Téléphone 02 35 63 99 99

Téléphone Grand Danger

​Le CIDFF est compétant pour assurer le suivi et l'accompagnement des femmes sollicitant l'attribution du TGD.

Le CIDFF est compétant pour procéder à l'évaluation de la situation des femmes sollicitant l'attribution du TGD et pour assurer le suivit et l'accompagnement des personnes en bénéficiant.
En Haute Normandie, douze Téléphones Grand Danger ont été attribués dont sept en Seine-Maritime.

Qu'est-ce que le Téléphone Grand Danger ?

Inspiré d'une loi espagnole, le Téléphone Grand Danger (TGD) est un dispositif déployé en France en 2014 pour prévenir la réitération des actes de violence conjugale. Ce nouvel outil de protection des femmes victimes de violence ressemble de prime abord à un smartphone ordinaire, mais en cas de menace une touche supplémentaire située à l'arrière du téléphone assortie d'un système de géolocalisation permet d'émettre un appel d'urgence.

Une fois ce bouton actionné, la victime est immédiatement mise en relation avec un professionnel de la lutte contre les violences qui a accès à l'identification du correspondant ainsi qu'aux informations relatives à sa situation. Ainsi, le professionnel évalue le danger et peut demander une intervention rapide des forces de l'ordre si nécessaire. Selon Patrick Devedjian, président du conseil départemental, une patrouille peut alors arriver sur les lieux « en moins de 10 minutes ».


Pour avoir accès au dispositif de Téléphone Grand Danger, il faut tout d'abord qu'une interdiction d'entrer en contact avec la victime ait été prononcée par la justice, suite à quoi une enquête est réalisée et soumise au parquet pour que celui-ci décide d'attribuer ou non l'appareil pour une durée de 6 mois (renouvelable une fois).

Un tel dispositif permet donc de protéger plus efficacement les femmes victimes de violence et d'assurer un meilleur suivit. De plus, cela apporte également à ces femmes un sentiment de sécurité qui leur redonne assurance et confiance en soi.

Nos partenaires